• The GiftBot 2.0 Launch Giveaway Extravaganza has come to a close with an astounding 8073 games given away to the community by 696 members, a huge success thanks to you! The gifting now continues with more official prizes in the new Gaming Giveaways |OT|. Leftover Steam codes are also being given away to the PC Gaming Era community.

FranceERA |OT| Omelette du fromage

Delphine

Resting Witch Face
Moderator
Mar 30, 2018
1,698
France
La Méthode Scientifique qui valide le fait que BSG est la meilleur série de SF, on dit: oui.


(Pour moi c'est même la meilleure série, tout genre confondu)
 

Chibrou

Member
Oct 27, 2017
140
Paris
J'aurais pu être d'accord n'eusse été la 4 eme saison et ce final qui m'a "déçu".
Ces apostrophes signifient un euphémisme.

Sinon, en SF, je sais pas. Sûrement pas discovery en tout cas, par élimination, je devrais arriver a un résultat.
 

Birdseye

Avenger
Oct 27, 2017
12,679
La Méthode Scientifique qui valide le fait que BSG est la meilleur série de SF, on dit: oui.


(Pour moi c'est même la meilleure série, tout genre confondu)
J'aurais été d'accord si la série n'était pas partie en cacahuète vers les saisons 3-4 et ne s'était pas lancée dans des spin-off OSEF.
 

Iggy

Member
Oct 27, 2017
3,181
J'ai une amie qui est sur le point de me déshériter si je ne regarde pas BG. En même temps ça fait 10 ans qu'elle insiste, je commence à penser que ses menaces ne sont pas sérieuses (alors que moi j'ai réussi à lui faire regarder Crazy Ex-Girlfriend. 1 point pour moi !)
 

Delphine

Resting Witch Face
Moderator
Mar 30, 2018
1,698
France
J'ai une amie qui est sur le point de me déshériter si je ne regarde pas BG. En même temps ça fait 10 ans qu'elle insiste, je commence à penser que ses menaces ne sont pas sérieuses (alors que moi j'ai réussi à lui faire regarder Crazy Ex-Girlfriend. 1 point pour moi !)

Est-ce que cette amie serait pas moi ? Je suis une intense prosélète de BSG depuis plus de 10 ans, et j'ai réussi à convertir de très nombreuses personnes, et c'est toujours une de mes plus grandes joies de les voir devenir prosélètes à leur tour. Je me souviens d'avoir embêté une amie chroniqueuse de séries avec BSG, et qu'elle est devenue 100% archie fan quand elle a enfin regardé la série y'a quelques années.

 

Iggy

Member
Oct 27, 2017
3,181
Peut-être que je devrais te donner le numéro de ma pote pour que vous coordoniez vos attaques (mais pas avant que j'aie fini The Good Place S4 et Pose S2 s'il vous plaît).
 

Morrigan

Armoring
Moderator
Oct 24, 2017
12,585
La Méthode Scientifique qui valide le fait que BSG est la meilleur série de SF, on dit: oui.


(Pour moi c'est même la meilleure série, tout genre confondu)
Jamais de la vie
 

Kuldar

Member
Oct 26, 2017
983
BSG j'ai dû voir les deux ou trois premiers épisodes. J'ai un vague souvenir que je trouvais tout le monde désagréable, ce qui a probablement entraîné l'arrêt du visionnage.
 

Morrigan

Armoring
Moderator
Oct 24, 2017
12,585
BSG j'ai dû voir les deux ou trois premiers épisodes. J'ai un vague souvenir que je trouvais tout le monde désagréable, ce qui a probablement entraîné l'arrêt du visionnage.
T'as bien fait de pas perdre ton temps. J'ai duré jusqu'à la fin de la première saison et je ne retrouverai jamais le temps perdu!
 

Kilrogg

Resettlement Advisor
Member
Oct 25, 2017
1,802
Perso j'ai adoré les deux premières saisons, mais effectivement, la 3 et la 4 sont pas à la hauteur. Vraiment dommage.
 

Nikus

Avenger
Oct 25, 2017
4,017
France
Ça parle mal de BSG, ça va pas le faire.

Delphine, cadeau, si t'as jamais vu/écouté ce live:



Et pendant que j'y suis, une photo que j'ai prise lors d'une convention y a dix ans (déjà ;_; ). Je les ai croisés par hasard dans les allées (quelques heures après avoir fait dédicacer des photos et fait un câlin aux deux) :



Bref, j'aime bien BSG.
 

Skade

Member
Oct 28, 2017
3,703
Avec l'arrivée de The Expanse, je peux plus dire que BSG est la meilleure série de SF. Mais elle reste dans mon top 3 sans grande difficulté.

Et la musique a elle seule justifie de s'intéresser a cette série. C'est limite un personnage a part entière.

Et oui, le côté religieux qui prends beaucoup d'importance dans les saisons 3 et 4 ma effectivement chagriné. Mais ça ne change pas le fait que la série reste géniale quand même.
 

Delphine

Resting Witch Face
Moderator
Mar 30, 2018
1,698
France
BSG j'ai dû voir les deux ou trois premiers épisodes. J'ai un vague souvenir que je trouvais tout le monde désagréable, ce qui a probablement entraîné l'arrêt du visionnage.
T'as bien fait de pas perdre ton temps. J'ai duré jusqu'à la fin de la première saison et je ne retrouverai jamais le temps perdu!

Très heureuse de voir que vous assumez ne pas avoir de goût, ça demande du courage !



Ça parle mal de BSG, ça va pas le faire.

Delphine, cadeau, si t'as jamais vu/écouté ce live:



Et pendant que j'y suis, une photo que j'ai prise lors d'une convention y a dix ans (déjà ;_; ). Je les ai croisés par hasard dans les allées (quelques heures après avoir fait dédicacer des photos et fait un câlin aux deux) :



Bref, j'aime bien BSG.

Je pense que BSG a largement contribué à la carrière de Bear McCreary, et que c'est toujours à ce jour une de ses plus belles OST. Merci pour cette vidéo <3
Et Dualla, ugh, un de mes persos préférés. Très peu de série/film a réussi à recréer ce sentiment de désespoir le plus noir et total que ce que j'ai ressenti devant cet épisode de la saison 4
où elle se suicide.
Je me souviens encore du choc au visionnage, c'était quelque chose.


Avec l'arrivée de The Expanse, je peux plus dire que BSG est la meilleure série de SF. Mais elle reste dans mon top 3 sans grande difficulté.

Et la musique a elle seule justifie de s'intéresser a cette série. C'est limite un personnage a part entière.

Et oui, le côté religieux qui prends beaucoup d'importance dans les saisons 3 et 4 ma effectivement chagriné. Mais ça ne change pas le fait que la série reste géniale quand même.

Faudrait vraiment que je continue The Expanse, j'ai juste vu 2 épisodes et j'avais du mal à accrocher mais j'en entends que du bien. Faut que je me force.
Après ça va être dur de toper BSG dans mon cœur. Série qui a l'époque avait un casting varié, avec une pléthore de personnages féminins au premier plan en position de pouvoir, ce qui rendait de base la série bien plus féministe que la moyenne (Starbuck reste à jamais un de mes personnage préférés du petit écran tellement je me suis identifiée à elle très fortement, c'était une première pour moi rare de voir un personnage féminin qui avait le droit d'exprimer sa rage, sentiment qui nous est souvent interdit d'exprimer en tant que femme), et qui a traité sans en avoir l'air d'une tonne de sujets politiques et sociaux contemporains de façon nuancée, passionnante et intéressante. Les différentes couches de lecture de cette série n'ont cessé de me captiver (oui, même les aspects spirituels et religieux qui je pense sont intrinsèquement liés à l'humanité qu'on le veuille ou non) même à ce jour. Les œuvres qui prennent le temps de se poser la question "qu'est-ce que c'est qu'être humain" m'ont toujours fascinées, et je trouve que le genre où ces questions sont développées avec le plus d'intelligence est la science-fiction, et que BSG y a apporté un angle de réponse qui résonne toujours le plus fort avec moi à ce jour.

PS: Je suis totalement une Cylon btw.
 
Last edited:

Kilrogg

Resettlement Advisor
Member
Oct 25, 2017
1,802
Delphine : tu me donnes envie de revoir la série. Je suis curieux de voir comment mon appréciation a changé. Ca fait déjà quelques années, et j'étais moins au fait des questions politiques à l'époque, dont celles de représentation. Ca m'avait jamais frappé, mais c'est vrai qu'il y a énormément de personnages féminins, et qu'ils ne sont pas relégués à des seconds rôles ou à des rôles de love interests. Dans mes souvenirs, j'aimais bien Boomer/Athena. Starbuck ça allait, mais je trouve que son dernier arc est un peu zarbi. L'impression que ça finit en queue de poisson, sans vrai payoff.

D'accord avec toi sur les aspects spirituels et religieux : le fait que la série prenne cette tournure, c'est finalement assez logique, et ça m'a pas gêné. Mais ça m'a pas empêché de trouver les saisons 3 et 4 plus ennuyeuses. Je ne saurais plus dire pourquoi, mes souvenirs sont trop vagues. Après, je crois que je souffre du syndrome "je préfère imaginer dans quel sens ça va aller que de voir l'endgame concret", et ce n'est sans doute pas évident de trouver une solution satisfaisante pour les publics comme moi. Les deux premières saisons sont extrêmement intrigantes, mais les deux suivantes, malgré la tentative de laisser planer un mystère spirituel - ce qui devrait en théorie me satisfaire - tombent un peu à plat, je trouve. Peut-être que je changerai d'avis quand je reverrai la série, je sais pas.
 

Delphine

Resting Witch Face
Moderator
Mar 30, 2018
1,698
France
Avec l'arrivée de The Expanse, je peux plus dire que BSG est la meilleure série de SF.

Avec un peu de motivation, je viens de recommencer The Expanse. On en est à l'épisode 6 de la première saison, et jusqu'ici l'intrigue tient plutôt bien, c'est très cool. Un seul regret, c'est quand même le peu de personnages féminins forts, on va pas se mentir. Ou alors elles se font tuer au bout d'un ou quatre épisodes, gros soupir. J'aime beaucoup Naomi cependant, même si son décolleté m'a un peu fait rouler des yeux au début. En vrai, quand tu t'en tiens juste à l'épisode pilote, y'a de quoi cringer beaucoup quand tu cherches de la représentation féminine, et de ce côté là BSG était à la pointe dès le début. Ça a pas dû m'aider à accrocher à The Expanse à l'époque, mais promis, je persévère. D't'façon on est engagés maintenant !


Delphine : tu me donnes envie de revoir la série. Je suis curieux de voir comment mon appréciation a changé. Ca fait déjà quelques années, et j'étais moins au fait des questions politiques à l'époque, dont celles de représentation.

J'ai revu la série entièrement entre 2015 et 2016 pour la faire découvrir à mon partenaire (qui est lui-même devenu fan). Et je trouve qu'elle tenait toujours bien la route, même si la saison 4 est clairement en deçà du reste. On a même mis plus de temps que les autres saisons pour la finir. Cependant, toujours quelques épisodes de brillance ça et là.
 
Last edited:

Skade

Member
Oct 28, 2017
3,703
Avec un peu de motivation, je viens de recommencer The Expanse. On en est à l'épisode 6 de la première saison, et jusqu'ici l'intrigue tient plutôt bien, c'est très cool. Un seul regret, c'est quand même le peu de personnages féminins forts, on va pas se mentir. Ou alors elles se font tuer au bout d'un ou quatre épisodes, gros soupir. J'aime beaucoup Naomi cependant, même si son décolleté m'a un peu fait rouler des yeux au début. En vrai, quand tu t'en tiens juste à l'épisode pilote, y'a de quoi cringer beaucoup quand tu cherches de la représentation féminine, et de ce côté là BSG était à la pointe dès le début. Ça a pas dû m'aider à accrocher à The Expanse à l'époque, mais promis, je persévère. D't'façon on est engagés maintenant !
Normalement, tu dois déjà avoir Avasaralla qui est probablement mon second perso préféré de la série après Amos. Et saison 2, on a un perso secondaire qui prends du grade pour devenir une des favorites des fans, et on récupère également deux nouvelles régulières dont une est "madame badass" en chef. Techniquement, dans cette série, je crois que les meilleurs persos sont les dames, Amos mis a part.

Et dans son ensemble, la saison 1 est la plus faible. A partir de la saison 2, c'est juste un crescendo d'épisode géniaux en épisodes géniaux. Je pense pas que tu pourras résister a binge la seconde moitié de la saison 3.
 

Iggy

Member
Oct 27, 2017
3,181
Parler des personnages féminins dans des séries SF me rappelle Farscape, que j'avais énormément aimé... jusqu'à la saison 4 où le côté soap prend le dessus, Claudia Black est rétrogradée en "la meuf du héros", et une nouvelle méchante apparaît, dont le pouvoir spécial est... de manipuler les gens avec ses phéromones. J'ai beaucoup soupiré, surtout que les trois premières saisons étaient vraiment très bien.
 

Delphine

Resting Witch Face
Moderator
Mar 30, 2018
1,698
France
Parler des personnages féminins dans des séries SF me rappelle Farscape, que j'avais énormément aimé... jusqu'à la saison 4 où le côté soap prend le dessus, Claudia Black est rétrogradée en "la meuf du héros", et une nouvelle méchante apparaît, dont le pouvoir spécial est... de manipuler les gens avec ses phéromones. J'ai beaucoup soupiré, surtout que les trois premières saisons étaient vraiment très bien.

Farscape c'est la série kitsch SF top moumoute pour laquelle j'ai une grande tendresse. Claudia Black y est géniale, même si mes préférées sont plus Chiana & Zhaan. J'ai plus vraiment de souvenirs de la dernière saison, mais je me souviens pas avoir été déçue, et d'assez aimer Sikozu qui était un personnage plus complexe qu'il n'y paraissait (si c'est bien d'elle dont tu parles).
 

Skade

Member
Oct 28, 2017
3,703
Farscape c'est la série kitsch SF top moumoute pour laquelle j'ai une grande tendresse. Claudia Black y est géniale, même si mes préférées sont plus Chiana & Zhaan. J'ai plus vraiment de souvenirs de la dernière saison, mais je me souviens pas avoir été déçue, et d'assez aimer Sikozu qui était un personnage plus complexe qu'il n'y paraissait (si c'est bien d'elle dont tu parles).
Nope, il parle de Grayza :

Madame je sécrête des phéromones entre mes nibards pour manipuler les hommes.

Farscape est également une de mes séries préférées. J'en ai toujours voulu a Stargate d'être plus populaire et donc d'avoir entrainé l'annulation de Farscape pour raisons de budget.
 

Skade

Member
Oct 28, 2017
3,703
Oh wow, zéro souvenir de ce perso, saluuuut !
C'est l'antagoniste principale pendant la première moitié de la saison 4. Avant qu'on passe a l'empereur Scarran. Et elle fait juste coucou en étant enceinte dans Peacekeeper Wars (le téléfilm de conclusion, au cas où tu avait raté ça).
 

Delphine

Resting Witch Face
Moderator
Mar 30, 2018
1,698
France
C'est l'antagoniste principale pendant la première moitié de la saison 4. Avant qu'on passe a l'empereur Scarran. Et elle fait juste coucou en étant enceinte dans Peacekeeper Wars (le téléfilm de conclusion, au cas où tu avait raté ça).

Non justement j'ai vu les Peacekeeper Wars, mais j'ai vraiment zero souvenir d'elle :/
Son personnage devait en effet pas être super intéressant.
 

Iggy

Member
Oct 27, 2017
3,181
Ouf, j'avais totalement oublié Sikozu... Je sais plus du tout qui c'est.
Non, je parlais de.... *google google* Commandant Mele-on Grayza.

Edit : ah bah voilà. Et oui, Scorpius forever <3

Je crois que mon perso préféré reste Moira, le vaisseau. C'était pas facile de faire du vaisseau un personnage, et ils ont plutôt bien réussi. Pilot était cool aussi.
 

Delphine

Resting Witch Face
Moderator
Mar 30, 2018
1,698
France
Je crois que mon perso préféré reste Moira, le vaisseau. C'était pas facile de faire du vaisseau un personnage, et ils ont plutôt bien réussi. Pilot était cool aussi.

Oh oui, Moya et le Pilote sont des personnages juste pipou af. Rien que l'idée de donner une personnalité et un agenda à un vaisseau spatial, et de réussir à le faire de façon convaincante et crédible, c'était un peu un trait de génie.
 

Iggy

Member
Oct 27, 2017
3,181
Oh oui, Moya et le Pilote sont des personnages juste pipou af. Rien que l'idée de donner une personnalité et un agenda à un vaisseau spatial, et de réussir à le faire de façon convaincante et crédible, c'était un peu un trait de génie.
Le dialogue le plus hallucinant de la série reste :
- Mais alors Pilote, qu'est-ce qui arrive à Moya?
- Je crois que notre vaisseau spacial est enceinte, commander.
 

Delphine

Resting Witch Face
Moderator
Mar 30, 2018
1,698
France
Le dialogue le plus hallucinant de la série reste :
- Mais alors Pilote, qu'est-ce qui arrive à Moya?
- Je crois que notre vaisseau spacial est enceinte, commander.

Voir Talyn naitre, faire sa crise d'ado, et finalement s'assagir et grandir,
puis le voir se sacrifier pour sauver sa mère et ses amis.

 

Delphine

Resting Witch Face
Moderator
Mar 30, 2018
1,698
France
J'ai oublié de répondre, mais c'est pas trop comparable pour moi. Shirka est une IA. Moya est vaisseau spatial organique. C'est un être vivant à part entière, pas juste une IA, juste que c'est un vaisseau spatial aussi (et le character design du vaisseau fait tout pour montrer son côté organique et vivant). Le lore va assez loin sur le délire des Leviathans d'ailleurs. Mais voilà, j'avais rarement vu ça dans la SF, c'est pour ça que ça m'avait marqué.

EDIT: On vient de m'envoyer ce tweet, j'en peux plus de la vie, allez salut.

 
Last edited:

Nikus

Avenger
Oct 25, 2017
4,017
France
J'ai envie d'un croissant maintenant.

Sinon, j'aime bien l'idée :


Évidemment, le tweet attire une armada de types en mode "je suis pas homophobe, MAIS..."
 

Iggy

Member
Oct 27, 2017
3,181
Perso, j'ai toujours trouvé ça très con. Comme les passages piétons arc-en-ciel.
Ça ne sert à rien, ça n'aide personne, ça ne convaincra personne de ne pas tabasser des gens dans la rue ou chez soi, c'est esthétiquement discutable, et l'argent aurait pu aller vers des trucs qui aident les gens LGBT (structures d'accueil, centres d'archive, etc) au lieu de payer un cabinet de consultants et un random graphiste/marketing designer au rabais.
 

G.O.O.

Member
Oct 26, 2017
1,929
Au passage, vous avez vu la vidéo "how to radicalize a normie" ?


Je sais que j'en ai déjà parlé mais ça me sidère de me dire que j'ai vu des gens suivre ce parcours exact en traînant sur les forums vers la fin des années 2000 et jusqu'au milieu des 2010. Des mecs qui en arrivant étaient de gentils garçons un peu geek/loser et en quelques années sont devenus agressifs, cyniques et assumant pleinement de voter RN parce que les féministes, les homos, les arabes etc.

Ca me fait d'autant plus flipper que je me dis que j'avais aussi le profil pour, le plus gros truc m'empêchant de tomber là-dedans étant le fait que la moitié de ma famille n'était pas blanche, ce qui me rendait d'emblée hostile à ces conneries.

Bref.
 

Kilrogg

Resettlement Advisor
Member
Oct 25, 2017
1,802
Au passage, vous avez vu la vidéo "how to radicalize a normie" ?


Je sais que j'en ai déjà parlé mais ça me sidère de me dire que j'ai vu des gens suivre ce parcours exact en traînant sur les forums vers la fin des années 2000 et jusqu'au milieu des 2010. Des mecs qui en arrivant étaient de gentils garçons un peu geek/loser et en quelques années sont devenus agressifs, cyniques et assumant pleinement de voter RN parce que les féministes, les homos, les arabes etc.

Ca me fait d'autant plus flipper que je me dis que j'avais aussi le profil pour, le plus gros truc m'empêchant de tomber là-dedans étant le fait que la moitié de ma famille n'était pas blanche, ce qui me rendait d'emblée hostile à ces conneries.

Bref.
La série "The Alt-Right's Playbook" en général est top, d'ailleurs il faut que je la reregarde. C'est assez dense.

J'ai pas le souvenir d'avoir vu des gens sur internet tomber dans ce panneau, ni parmi mes amis d'ailleurs. Je me suis jamais fait de véritables amis sur les forums français (et le peu de gens que je connais de forums français sont déjà sur ERA, voire dans ce thread :p). Les amis que je connais qui seraient plutôt à droite ne sont, à ma connaissance, pas passé du tout par la case "radicalisation sur internet". Je connaissais juste un gars qui traînait sur 4chan, mais il était juste bizarre (et sa copine, encore plus), et c'était y a 10 ans. 4chan était sans doute moins extrémiste à l'époque.

En revanche, un peu comme toi, des fois je me dis que j'aurais pu être un de ces normies radicalisés. D'ailleurs, si on regardait en surface mon profil social, le genre de vie que je mène (grosso modo : blanc, famille blanche, célibataire depuis un moment, pas spécialement doué pour draguer, plutôt casanier et qui traîne énormément sur internet), je serais même une cible facile. J'aurais pu devenir un incel et/ou anti-féministe - j'ai fait foirer une relation à cause de ça, d'ailleurs -, et à l'époque où la "théorie de l'échelle" et le concept de friendzone étaient tout nouveaux, j'étais un peu séduit du haut de mes 20 et quelques années. Heureusement, ça n'a jamais vraiment pris.

Je crois que ce qui me sauve à titre personnel, c'est de ne jamais avoir été particulièrement envieux ou jaloux des autres. Si on n'a pas du tout un tempérament envieux, on aura moins tendance à chercher des boucs émissaires. Et je ne suis pas non plus du genre à chercher une communauté à laquelle appartenir. Ce qui veut dire que je suis moins en proie à un sentiment de solitude ou de désespoir (hormis de vagues moments de solitude comme on en ressent quand on est célibataire). Bon, puis le simple fait d'avoir déjà eu au moins une copine avec qui j'ai pu rester en bons termes, je pense que ça m'a empêché à vie de devenir incel ou reclus.

Limite, si je devais me radicaliser aujourd'hui, ce serait à gauche à cause de mon salaire pourri et du fait que je supporte pas de devoir passer 7-9h par jour à bosser et de payer un loyer exorbitant pour un appart rikiki lol. En tout cas, le fait de traîner sur GAF à l'époque où c'était encore à peu près progressif, la découverte des YouTubeurs anglophones progressistes, et le EviLore-Gate qui a permis la création d'ERA qui est plus à gauche, ça m'a aidé à garder la tête sur les épaules et à rester à peu près ouvert.
 
Last edited:

Chibrou

Member
Oct 27, 2017
140
Paris
J'ai l'avantage d'avoir grandi sans internet et d'avoir pu garder mes considérations d'adolescent couillon avec mes autres potes couillons.
Je sais pas si j'aurais été influencé, j'ai toujours eu un penchant à gauche et les concepts d'acceptation et d'ouverture d'esprit ont toujours guidé ma vision des choses et du haut de ma montagne de sagesse, là, je suis definitivement un sjw qui regarde les videos de innuendo studio entre autres.
 

Skade

Member
Oct 28, 2017
3,703
Moi j'ai l'avantage d'avoir été élévé par des parents qui n'ont jamais trouvé d'intérêt a avoir des amis ou un cercle social hors de la famille proche. Notre devise, c'est un peu : "pour vivre heureux, vivons cachés".

Du coup, je suis pareil. Et je pense que ça limite pas mal les possibilités de se faire embrigader dans une communauté de connards. Les forums suffisent amplement a combler mes besoins sociaux, aucune attache, intéractions de surface, etc. D'autant plus que je suis surtout un lurker.

Mais sinon ouais, je correspond plutôt très bien à la description générique des connards d'incels racistes et mysogynes : je suis un mec blanc, gros, moche, incapable de draguer quoi que ce soit et qui passe sa vie enfermé chez lui a trainer sur internet. J'ai juste tourné a peu près correctement (je reste un connard, mais un gentil connard qui voit pas d'interêt a se préoccuper de ce que font ou pas les autres).
 

Kilrogg

Resettlement Advisor
Member
Oct 25, 2017
1,802
Moi j'ai l'avantage d'avoir été élévé par des parents qui n'ont jamais trouvé d'intérêt a avoir des amis ou un cercle social hors de la famille proche. Notre devise, c'est un peu : "pour vivre heureux, vivons cachés".

Du coup, je suis pareil. Et je pense que ça limite pas mal les possibilités de se faire embrigader dans une communauté de connards. Les forums suffisent amplement a combler mes besoins sociaux, aucune attache, intéractions de surface, etc. D'autant plus que je suis surtout un lurker.

Mais sinon ouais, je correspond plutôt très bien à la description générique des connards d'incels racistes et mysogynes : je suis un mec blanc, gros, moche, incapable de draguer quoi que ce soit et qui passe sa vie enfermé chez lui a trainer sur internet. J'ai juste tourné a peu près correctement (je reste un connard, mais un gentil connard qui voit pas d'interêt a se préoccuper de ce que font ou pas les autres).
T'essaies de me one-upper ou quoi ? j/k
Tu as eu de la chance dans la mesure où ta famille, j'imagine, est plutôt progressiste (ou en tout cas, ne t'a pas endoctriné avec des idées ultra-réac), mais c'est à double tranchant. Avec un cercle relationnel aussi réduit, c'est quitte ou double : pour peu que la famille soit bien réac et/ou fondamentaliste religieuse, y a moyen de finir comme la famille de la Wesboro Baptist Church par exemple. Perso, ma famille est plutôt centriste tendance écolo, donc c'était une bonne excuse pour être faignant intellectuellement. Centriste, c'est la position pépère quand t'as pas envie de t'intéresser à la politique, mais vu que ça ne repose pas sur grand-chose idéologiquement, c'est heureusement assez facile de se sortir de cet état d'esprit dès que tu commences à sortir un peu de ta bulle.

"Vivons heureux, vivons cachés", je reste assez d'accord sur le principe. Après, ça peut pas faire de mal d'avoir un ou deux amis proches. Et tu devrais pas parler de toi aussi négativement. Hésite pas à parler si besoin, et/ou à voir quelqu'un. On peut au moins te prêter l'oreille.
 

Iggy

Member
Oct 27, 2017
3,181
Moi, j'ai eu la chance inverse : ma mère et toute sa famille ont toujours été super à droite, ont toujours été tentés par le vote FN (et ont probablement voté FN dans certaines élections), jusqu'à l'arrivée de Sarkozy qui les a totalement convaincus d'abandonner la droite traditionnelle et de passer à l'extrême-droite (normal : pourquoi vouloir la contrefaçon quand on peut avoir l'original). Depuis quelques années, ils sont remontés, parce que Marine est trop molle et il faudrait que ce soit Marion-Maréchal qui soit aux commandes.

Vu que mon père a toujours été un type de gauche fervent (Rocardien convaincu de tout temps), et que, incidemment, les gens du côté de ma mère sont tous des connards puants tandis ceux du côté de mon père sont majoritairement des gens sympas, aimants et paisibles, le choix n'a vraiment pas été difficile à faire.
 

Kilrogg

Resettlement Advisor
Member
Oct 25, 2017
1,802
ah ok donc t'es d'extrême-droite

"pourquoi vouloir la contrefaçon quand on peut avoir l'original", j'aime, je la ressortirai
 

Skade

Member
Oct 28, 2017
3,703
"Vivons heureux, vivons cachés", je reste assez d'accord sur le principe. Après, ça peut pas faire de mal d'avoir un ou deux amis proches. Et tu devrais pas parler de toi aussi négativement. Hésite pas à parler si besoin, et/ou à voir quelqu'un. On peut au moins te prêter l'oreille.
Ouep j'ai eu du bol. Et je parle pas pas de moi négativement, je suis heureux d'être un gentil connard moche moi ! :p Faut savoir assumer ses défauts dans la vie.

Et pis c'est une coutume familiale : on passe notre temps a se balancer des vannes, tout le temps. Et si on parle a quelqu'un qu'on connais pas trop, on a tendance a s'auto-vanner à la place. Ça évite de braquer la êrsonne en face et j'ai trouvé que ça aidait a briser la glace. Mais bon, ça plait pas a tout le monde, il a fallut du temps pour préparer mes belles sœurs a aller aux réunions familiales à cause de ça. :D
 

G.O.O.

Member
Oct 26, 2017
1,929
D'ailleurs, si on regardait en surface mon profil social, le genre de vie que je mène (grosso modo : blanc, famille blanche, célibataire depuis un moment, pas spécialement doué pour draguer, plutôt casanier et qui traîne énormément sur internet), je serais même une cible facile. J'aurais pu devenir un incel et/ou anti-féministe - j'ai fait foirer une relation à cause de ça, d'ailleurs -, et à l'époque où la "théorie de l'échelle" et le concept de friendzone étaient tout nouveaux, j'étais un peu séduit du haut de mes 20 et quelques années. Heureusement, ça n'a jamais vraiment pris.
D'ailleurs j'aurais sans doute une mentalité bien différente si je n'étais pas sorti avec une fille féministe. Ma mère a beau être à cheval sur les droits des femmes, c'est quand même elle qui me disait que je devais apprendre à insister quand une fille me disait non. (!)

Je sais pas si j'aurais été influencé, j'ai toujours eu un penchant à gauche et les concepts d'acceptation et d'ouverture d'esprit ont toujours guidé ma vision des choses et du haut de ma montagne de sagesse, là, je suis definitivement un sjw qui regarde les videos de innuendo studio entre autres.
Un truc que j'ai découvert aussi c'est qu'avoir une mentalité "plutôt de gauche" ne protège absolument pas de la propagande d'extrême-droite. Enfin, c'est visible aujourd'hui avec l'idéologie rouge-brune de Soral, le printemps républicain qui ne veut pas voir de femme voilée (et ne voit aucun problème avec le fait que des hommes disent encore aux femmes comment elles doivent se vêtir) ou la FI dont l'anti-américanisme pousse à défendre des leaders politiques bien dégueulasses, mais à l'époque on pouvait croire que les choses se mélangeaient moins, quoi.

Et au fait, l'influence de la psychanalyse dans les médias et le système éducatif français, on en parle ? Ma prof de philo en première qui expliquait que l'homosexualité venait du fait qu'on n'arrivait pas à aimer d'autre femme que sa mère/d'autre homme que son père. :-|
 

Kilrogg

Resettlement Advisor
Member
Oct 25, 2017
1,802
D'ailleurs j'aurais sans doute une mentalité bien différente si je n'étais pas sorti avec une fille féministe. Ma mère a beau être à cheval sur les droits des femmes, c'est quand même elle qui me disait que je devais apprendre à insister quand une fille me disait non. (!)
Moi aussi je suis sorti avec une fille féministe, mais trop tôt par rapport à mon évolution personnelle. J'étais encore trop edgelord, tout en me croyant féministe. Du coup elle a fini par s'en rendre compte et m'a téj' (à raison).

(En aparté, qu'est-ce que j'adore le terme edgelord ; il me fait rire un coup sur deux, je le trouve tellement parfait)

Et au fait, l'influence de la psychanalyse dans les médias et le système éducatif français, on en parle ? Ma prof de philo en première qui expliquait que l'homosexualité venait du fait qu'on n'arrivait pas à aimer d'autre femme que sa mère/d'autre homme que son père. :-|
Si j'en crois ma mère, on doit cette hégémonie de la psychanalyse et de certaines idées douteuses (voire destructrices) dans l'éducation, y compris parentale, à Françoise Dolto (dont j'ai appris, au cours de mes recherches, que c'était la daronne de Carlos lol). C'est vrai qu'elle avait l'air bien chelou, cette bonne femme.

On en est resté à Freud sur bien des points, alors que, pour autant que je sache, ses théories ont été remises en cause et démontées sur bien des points depuis.
 

Iggy

Member
Oct 27, 2017
3,181
Et au fait, l'influence de la psychanalyse dans les médias et le système éducatif français, on en parle ? Ma prof de philo en première qui expliquait que l'homosexualité venait du fait qu'on n'arrivait pas à aimer d'autre femme que sa mère/d'autre homme que son père. :-|
Ah, ça... C'est d'ailleurs bizarre qu'on n'ait pas eu davantage de scandales de psychanalystes qui essayaient de cure the gay de leurs patients... Peut-être que l'idée est trop teintée de religion pour avoir percé en France dans les années 70 ?
Mais ouais, les psy misogynes (même et surtout quand ce sont des femmes), les psy qui te renvoient la balle en te disant que c'est ta faute si t'es gros et con, les psy psychophobes qui ne font aucune différence entre borderline, autiste ou bipolaire (ou qui font des erreurs de diagnostic ET culpabilisent les parents pour ça)...
La discipline en France est encore loin d'être remise en question autant qu'elle devrait, et des tas de gens qui ont besoin d'aide n'en reçoivent aucune parce qu'il n'y a aucun moyen de savoir si on va tomber sur un type compétent ou un charlatan. (C'est pas souvent mieux à l'étranger hélas...)
Et oui, Freud et Jung, c'était des pas importants dans la compréhension de l'esprit, mais au bout d'un moment il faut admettre que la discipline doit évoluer, sinon ça devient un dogme religieux où tout ce qui compte c'est ce que le Maître a écrit.
 

Shugga

Member
Oct 25, 2017
19,063
La psychanalyse c'est la seule chose que j'ai vu en terminale en philo. Avant que la prof parte en taule pour maltraitance 👍